CDF / Centre Dentaire De France

Implant Dentaire

L’implantologie permet de remplacer des dents, mais ce n’est pas seulement un acte esthétique. Cela permet aussi de retrouver un bien-être certain aux patients souffrant de la perte d’une ou plusieurs dents.

Définition d’un implant dentaire


Un implant dentaire est comme une petite vis, c’est une racine artificielle, il est en titane et biocompatible. Il sert à remplacer la racine d’une dent abîmée ou manquante et permet de servir de point d’ancrage à une future prothèse dentaire ou couronne céramique. Que ce soit pour une ou plusieurs dents manquantes nous vous proposerons la solution la mieux adaptée à votre cas, pour un résultat optimal à la fois esthétique et fiable.

Chirurgie pré-implantaire, Sinus-Lift, comblement osseux. Explications


Le sinus est une cavité aérienne située au-dessus des molaires et prémolaires de la mâchoire supérieure. Les molaires de la mâchoire supérieure ont souvent leurs racines pratiquement dans le sinus, ce qui a pour conséquence une « descente » du sinus après une extraction des molaires prémolaires due à la pression de l’air exercée dans le sinus.
La chirurgie, au niveau des sinus ainsi que la pose d’implants peuvent se faire dans la même séance, pour éviter au patient d’avoir à subir deux fois la pré-médication, les conséquences post-opératoires ainsi que deux interventions chirurgicales.



Works match criteria

Examen pré-implantaire

Le docteur chirurgien-dentiste et son équipe établiront avec vous un bilan clinique général et bucco-dentaire. Une radiographie et/ou un scanner dentaire type cône beam 3D, seront fait sur place au cabinet. Un projet de traitement prothétique, chirurgical ainsi qu’un devis détaillé et un plan de financement si cela est nécessaire vous seront remis après cet examen.

Mise en place de l’implant dentaire

La mise en place s’effectue sous anesthésie locale et lorsque cela s’avère possible une dent provisoire est mise en place. Le temps de l’ostéointégration peut varier en fonction de chacun. En moyenne la pose d’une couronne dentaire intervient dans les trois à six mois.

Pose d’une couronne dentaire sur implant

Après un contrôle de l’ostéointégration de l’implant, c’est la dernière étape du traitement.
Vous pourrez faire le choix d’une « couronne tout céramique » sur zircone, biocompatible qui sera beaucoup plus esthétique qu’une couronne céramo-métallique

Tout un plaisir retrouvé

Vous pouvez désormais profiter pleinement de votre nouvelle dent. Toutes les fonctions essentielles sont de nouveau présentes : l’esthétique du sourire, la fonction masticatoire et le maintien des traits du visage. Mordre à pleines dents reprend tout son sens.

Chirurgie Pré-implantaire

L’implantologie permet de remplacer des dents, mais ce n’est pas seulement un acte esthétique. Cela permet aussi de retrouver un bien-être certain aux patients souffrant de la perte d’une ou plusieurs dents.

L’analyse pré-implantaire


La mise en place d’implants dentaires nécessite une préparation approfondie, effectuée en amont de l’intervention à l’aide d’examens tels que radio, scanner etc. La pose d’implant dentaire peut être exposée au problème d’insuffisance de capital osseux chez certains patients. Afin de garantir un ancrage efficace et une pérennité pour la future prothèse, les implants doivent être mis en place dans un volume osseux suffisant. Lorsque le volume osseux est trop faible, il peut être augmenté chirurgicalement par une greffe osseuse ou comblement osseux. L’os greffé peut être soit issu du patient : c’est l’autogreffe, généralement prélevée au niveau de la mâchoire inférieure ; soit issu d’un biomatériau : c’est une greffe sans prélèvement. Un bilan osseux préalable est impératif pour définir la technique, le volume d’os à reconstruire et la pose simultanée ou non des implants. La greffe osseuse ne sera réalisée qu’en dernier recours, si les implants les plus courts ne peuvent être utilisés. En effet, les dernières avancées scientifiques et technologiques permettent d’éviter ou de réduire l’utilisation de greffe osseuse dans la majorité des cas.

Greffe osseuse pré-implantaire


On distingue de façon générale deux types de greffes osseuses :

  • Les autogreffes: l’os est prélevé chez la personne qui reçoit la greffe, le plus souvent dans la mâchoire inférieure, soit au niveau du menton soit sur les parties latérales. Nous allons pouvoir récupérer un petit bloc osseux. Qui sera stabilisé à l’aide d’un mini vis. Ce type de greffe se nomme greffe d’apposition ou greffe en Onlay. Pour que le greffon s’intègre, une période de 6 à 8 mois de cicatrisation est habituellement nécessaire. Ensuite, les implants peuvent être mis en place et les vis de fixation généralement retirées au même moment. Ce type de greffe osseuse permet de traiter des manques osseux étendus en hauteur et en épaisseur sous une simple anesthésie locale. Pour les patients présentant une perte osseuse très importante et nécessitant donc des greffes de plus grande étendue, l’os peut être prélevé au niveau du crâne ou de la hanche. Ces greffes sont du ressort de la chirurgie maxillo-faciale. Elles se pratiquent sous anesthésie générale en milieu hospitalier.
  • Les greffes «sans prélèvement » : dans cette situation, le défaut osseux est comblé par différents biomatériaux d’origine synthétique, humaine ou animale. Dans tous les cas, ces matériaux subissent une série de traitements sanitaires leur garantissant une très haute sécurité d’utilisation. Le greffon est placé dans la zone où le manque d’os pose problème. Immobilisé, il va progressivement guider une nouvelle formation osseuse. Ce type de comblement osseux pourra être associé à la pose simultanée ou différée des implants. Une durée de cicatrisation de 4 à 9 mois est nécessaire pour une consolidation optimale du greffon.
Cet apport osseux permet de compenser les défauts de petite étendue et le manque de volume osseux au niveau des sinus: c’est la greffe de sinus ou sinus lift.

Chirurgie pré-implantaire – Sinus-Lift – Comblement osseux


On rencontre souvent dans les secteurs postérieurs, au maxillaire supérieur, au niveau des zones édentées, une augmentation du volume sinusien (cavité postérieure) au dépend de la crête osseuse. Il existe alors deux cas de figure :

  • Soit la hauteur de la crête est au minimum de 6 mm et on peut positionner des implants courts avec un réel taux de succès.
  • Soit la hauteur de la crête est inférieure à 6mm : il est alors nécessaire d’augmenter le volume de la crête osseuse aux dépens du sinus, pour positionner des implants ayant une longueur plus commune (13mm).
La chirurgie, au niveau des sinus ainsi que la pose d’implants, se passe dans la même séance, pour éviter au patient d’avoir à subir deux fois la pré-médication, les conséquences post-opératoires ainsi que deux interventions chirurgicales.

Questions

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?


Un implant dentaire est comme une petite vis, c’est une racine artificielle, il est en titane et biocompatible. Il sert à remplacer la racine d’une dent abîmée ou manquante et permet de servir de point d’ancrage à une future prothèse dentaire ou couronne céramique.

Est-ce que cela fait mal ?


La mise en place d’un implant dentaire est réalisée avec un protocole éprouvé, la durée d’intervention est de 20 à 30 minutes pour un implant.

Combien de temps dure les implants dentaires ?


De manière générale, les implants font partie des traitements les plus pérennes. Une hygiène dentaire adaptée et une prophylaxie sont à prendre en compte pour la pérennité du traitement implantaire et prothétique.

Quel est le coût des implants dentaires ?


Il est difficile de donner un prix, chaque patient demande une étude personnalisée pour établir avec précision un prix et un plan de traitement. Ce type d’implant n’est pas remboursé par la sécurité sociale, ceci étant certaines complémentaires de santé peuvent prendre en charge une partie de l’acte.

On m’a dit que je ne pouvais pas avoir d’implant dentaire ?


Il n’y pas d’âge limite pour avoir des implants. Un examen pré-implantaire est nécessaire. Un scanner dentaire peut être envisagé pour vérifier plusieurs éléments (volume osseux, infections, fracture d’une racine …). En moyenne, le nombre d’implants varie en fonction du nombre de dents à remplacer. Un bilan buccal et un examen clinique sont à prévoir avant d’envisager la mise en place d’implants dentaires.

On m’a dit que je n’ai pas assez d’os ?


Seul un scanner dentaire 3D permet avec précision de déterminer s’il y a assez d’os ou non. Dans l’éventualité où il n’y aurait pas assez d’os, il existe des solutions alternatives, comme combler le volume osseux manquant avec un substitut, soit utilisé des implants courts. Même dans le cas de faible hauteur d’os résiduelle, l’utilisation de la chirurgie guidée pratiquée au sein du cabinet, permet de traiter des cas jusqu’alors considérés comme impossible à réaliser.

Est-ce que cela est sûr ?


Des protocoles rigoureux, avérés et maîtrisés nous garantissent un travail adapté à la situation, avec environ 95 % de réussite. Dans les 5% restant, nous déposons l’implant mobile et après un mois de cicatrisation nous reposons gracieusement un implant, cela ne fait que retarder un peu la fin du traitement.

Conseils et précautions post-opératoire

Vous venez de recevoir la mise en place d’un ou plusieurs implants dentaires. Les suites opératoires sont simples voire inexistantes, si la prémédication a été correctement suivie.

Ce qu’il faut faire


Prendre impérativement tous les médicaments prescrits, même s’il n’y a pas de douleur : UNE DOULEUR INSTALLÉE EST DIFFICILE A COMBATTRE. Prendre les antalgiques prescrits à intervalle régulier de 2 ou 4 heures après l’intervention. Mettre une poche de glace, sur la joue en permanence le jour de l’intervention et le plus longtemps possible. Faire des bains de bouche dilués dans de l’eau 24 h après l’intervention. Après la dépose des sutures brosser doucement le site d’intervention et les vis avec une brosse post-chirurgicale.

Ce qu’il ne faut pas faire


Boire ou manger chaud les premiers jours. Se tenir la joue avec la main (source de chaleur). Manger une alimentation trop solide. Boire de l’alcool ou fumer. Ne pas toucher ou manger sur le/les implant(s) les 6 premières semaines.

N’hésitez pas à prendre contact avec le centre dentaire


  • Si l’implant est douloureux
  • Si l’implant est mobile
  • Si le site reste gonflé plus de 2 jours

Merci de suivre ces quelques conseils qui sont d’ordre général et ne peuvent prévaloir sur ce que votre chirurgien-dentiste a pu vous prescrire / conseiller. Ces conseils vous aideront à mieux supporter les suites postopératoires, et à améliorer le succès du traitement implantaire.